FLORENT LUCÉA « La Cérémonie » troisième partie

florent lucéa luxis luceartistRetrouvez la première partie de La Cérémonie ICI et la deuxième ICI

Le sport est très plébiscité lui aussi avec des compétitions d’étherfootball qui se déroulent dans les nuages grâce à des stades propulsés par des rétrofusées. Les joueurs sont envoyés dans les airs au moyen de chaussures spéciales.

En ces temps modernes et futuristes, les athlètes peuvent exercer leur métier comme avant, ou commander des clones mécaniques, tranquillement installés dans un fauteuil. Ils choisissent cette option en cas de blessure, ou lors de baisse de régime. On voit donc parfois des footballeurs de chair et de sang et des androïdes évoluer sur la pelouse.
Les scientifiques ont cartographié les cratères défigurant les Amériques, l’Afrique, l’Asie et l’Océanie, afin d’en étudier les éventuels rayonnements, et leur dangerosité.

L’Europe, rebaptisée en Europalande, se protège des toxines des mornes landes sous un dôme translucide. Des légions de Sanobots, des robots nettoyeurs, décontaminent ces étendues dévastées mètre par mètre, litre par litre, once par once. Le nouveau continent a été sauvé des ruines de royaumes surannés. Le globe reste la seule barrière contre l’autre côté. Il grandit chaque jour à mesure que les machines progressent, et traitent les miasmes mortels. Cela fait neuf siècles que les savants les ont inventées, en même temps que la cloche primordiale.

Alizée gagne, par l’ascenseur transparent, le sommet de son entreprise étatique abritée dans la tour Archange. Les employés la saluent avec déférence. Elle leur sourit. Elle aime les gens. Tous les citoyens se respectent et chérissent la moindre existence. Aucune différence n’est faite entre les individus.

Même si le Patriarche est l’être le plus puissant du pays et du monde, il est bienveillant. Il n’a pas d’ego surdimensionné. Les écoles ne possèdent pas de portraits de lui et personne ne lui voue un culte quelconque. Il n’y a aucun calcul de sa part, il n’a pas envie de conquérir les planètes voisines, il n’a aucun délire de persécution, il ne stocke aucune arme de destruction massive et n’a aucune velléité envers une nation limitrophe.
Alizée se cale dans son fauteuil en cuir de synthèse. Son bureau est en verre coloré comme celui des métros qu’elle observe par ses fenêtres.
Elle reçoit des missives de la plus haute importance au sujet des derniers préparatifs. Tout doit être parfait pour ce soir. Elle parcourt les courriers, y répond par colombes digitales qui prennent leur essor et filent à vive allure dans les rues de la Bordevigne. Elles peuvent traverser les murs, les corps, les objets et récitent leur message à leurs destinataires.

Notre jeune femme influente, assistante atypique d’un père débonnaire qui adore faire bombance, s’entretient ensuite le reste de la journée avec les pompiers, les policiers, les services de voirie, les artificiers, les restaurants partenaires, les émissaires des autres gouvernements. Ils lui parlent tous en holoconférence, car ils lui apparaissent tous en hologrammes. Ils se déplacent dans la pièce comme de vraies personnes.

Ce texte est publié avec l’aimable autorisation de Florent Lucéa.
© Florent Lucéa – tous droits réservés, reproduction interdite.

Retrouvez le portrait de présentation de Florent Lucéa ICI

Suivre notre auteur du mois sur fb, twitter, instatgram et son site perso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.