SELECTION D’EP : Kyrie Kristmanson “Mon héroïne”, Hum HUm “Blueberries”

KYRIE KRISTMANSON Mon héroîne

kyrie-kristmanson-ep-mon-heroine-chronique-litzicDès la découverte de la pochette de l’EP (l’illustration est de Virginia Frances Sterret), nous savons que nous allons pénétrer dans un lieu sacré. Et nous ne nous y trompons pas. Mon Héroïne, de Kyrie Krsitmanson nous transporte dans un ailleurs entre douceur et imaginaire, sans frontières terrestres balisées.

Quatre titres seulement, et pourtant nous décollons vers un ailleurs où tout est mélangé. À la fois pop, rock, les chansons de Kyrie Kristmanson osent bousculer les repères en incorporant quelques cuivres dans un esprit free et en imposant des lignes de chant au lyrisme assumé.

Nous avions déjà parlé du magnifique titre en duo avec Brendan Perry (Dead Can Dance) Songe d’un ange (ICI), il ne nous restait donc que trois titres à découvrir. Si la patte de leur auteur se fait tout naturellement ressentir, ils sont pourtant radicalement différents. The Garden of Mrs Woolf et A girl like you, dans une moindre mesure, nous font penser à Kate Bush. Mais allez savoir pourquoi. La ressemblance n’est pas flagrante même si nous pensons déceler un esprit similaire dans l’approche de la musique.

Rythmiques organiques, nappes élégiaques, arrangements subtils, électricité et acoustique, la qualité et l’inventivité de Kyrie Kristmanson nous frappent d’emblée. Il n’existe aucune facilité, pourtant la musique nous happe, avec ce petit quelque chose d’universel, évoquant parfois les sonorités de la fin des années 80.

Mêlant chant en français et en anglais, Kyrie Kristmanson ensorcelle. Nous avons l’impression, tour à tour, de marcher sur des plumes ou sur du verre. La douceur piquante des compositions nous attire, nous charme, sans qu’il soit véritablement possible de résister au chant de sirène de la chanteuse.

Dès lors, il nous tarde de découvrir l’album prévu à l’automne 2019. En attendant, ce petit quart d’heure de beauté ne cesse de revenir dans la platine, preuve s’il en est de son attrait.

HUM HUM Blueberries

hum-hum-blueberry-ep-chronique-litzicSi le morceau titre Blueberries nous laisse relativement insensibles, les trois autres titres de ce premier EP de Hum Hum (Poetry, Rêves clandestins et Parade) nous amènent à réviser notre opinion de ce disque.

Hum hum est un duo composé de Sophie Verbeeck (textes et chant) et Bernard Tanguy (musique). Tous deux issus du milieu du cinéma, ils arrivent à la musique par la force de persuasion de l’une vis-à-vis de l’autre. Le résultat donne ce 4 titres pop, élégant et racé.

Nous disions que le premier titre nous laisse un peu de marbre, même si la mélodie pop s’avère vite mémorisable. Les autres titres, tout aussi accessibles et assimilables, dégagent une personnalité plus forte, plus originale. Elle se traduit notamment par des lignes de chant osant l’approche spoken world. Musicalement, nous ne trouvons rien à redire. Piano, guitares, belle basse, nappes de claviers, arrangements délicats, tout concorde à l’élégance de l’ensemble.

Quand Hum Hum assume le chant en français, sa personnalité ressort de façon magistrale. Rêves Clandestins, du haut de ses 6 minutes, nous fait une très forte impression, tant dans sa forme que son fond. Nous pensons à Gainsbourg, Bashung. C’est beau, simplement. La voix de Sophie Verbeeck y est plus tranchante, sensuelle, évocatrice d’un film noir et romantique.

Un premier EP qui annonce de belles possibilités pour l’avenir du groupe, notamment s’il choisit l’option du français qui se montre plus percutant, ou du moins plus représentatif, de la personnalité du duo. Nous sommes curieux de savoir qu’elle voie empruntera Hum Hum. Nous attendons donc la suite de pied ferme !

Comments (2)

  • YVONNE LA NUIT entre crépuscule et aube - LITZIC

    […] De la même façon, nous pensons à Kyrie Kristmanson (dont nous avions chroniqué l’EP Mon héroïne il n’y a pas si longtemps). Si le timbre de leur voix se rapproche, Yvonne La Nuit possède […]

    Reply

  • TRAMONTANA Souffler un vent sixties sur nos platines - LITZIC

    […] Blue, premier titre de cet EP, Kyrie Kristmanson dont vous avez déjà lu le nom sur Litzic, ICI par exemple), comme un parfum de sixties, pas loin de nous faire penser aux Beach Boys (oui rien […]

    Reply

Ajoutez un commentaire