PI JA MA Nice to meet U

pi ja ma nice to meet u

Premier album de Pi Ja MA

Pourquoi Nice to meet U de Pi Ja Ma mérite-t-il de figurer dans votre discothèque ? Loin d’être une question rhétorique, cette interrogation trouve des réponses dans la qualité évidente de ce premier album de Pauline de Tarragon.

Pop d’inspirations 60’s

Cette ancienne concurrente de la nouvelle star (édition 2014) s’en tire mieux que la plupart des autres concurrents de ce radio-crochet ayant produit des œuvres aussi insipides qu’inconsistantes, faute à un univers passe partout. Mais Pi Ja Ma a pris le risque de se lancer dans une pop d’inspiration sixties (dans ses grandes lignes) de très belle facture.

En effet, dès le premier titre, nous pénétrons dans cet univers de lollipops et autres sucreries. Guitares aux révérb vintage, claviers sixties et surtout des lignes de chants hypers simples à retenir, éhontément accrocheuses auxquelles il nous est simplement impossible de résister.

11 titres entre modernité et respect aux girls groups

En 11 titres, Pi Ja Ma nous embarque, avec une production moderne bien que faisant référence aux girls groups des années soixante, au surf rock, dans un pays imaginaire, sorte de croisement génétique entre l’american way of life des Ronettes, le Swinging London tout en gardant cette forme de fraîcheur totalement française quant à l’appréhension de ses références anglo-saxonnes.

Autant le dire tout de suite, il n’existe dans ce LP aucune faute de goût ou d’accord. Si références il y a, jamais elles ne sont surjouées ni jamais n’entravent la douce folie créative de Pauline et d’Axel Concato (qui s’occupe de la composition, laissant à Pauline la tâche du chant). Tout cela sonne à la fois spontané, malin et diablement efficace.

Des textes qui jouent le contrepied de la légèreté

Les textes sont au diapason, évoquant un amour terminé dont la protagoniste souhaite la mort, dans d’atroces souffrance, de son ex (I hate U), la peur du noir (Pixies, sylphs and Fairies), une histoire de gueule de bois (Ponytail) ou encore une ode à la nature (By the river dans une teinte plus folk). Pas de lassitude dans les thèmes abordés donc, tout comme dans la musicalité de cet album se terminant par un Sugar Sugar laissant espérer de belles promesses à venir.

Voici donc exposées quelques qualités évidentes, mais il nous reste encore à parler de celle qui nous plaît plus que tout. Nice to meet U est un excellent remède à la mélancolie, un repoussoir de morosité, une bombe sonore de bonne humeur, bref une feel good music qu’il faut à tout prix avoir près de soi les jours de grisaille.

Sans prétention mais avec un énorme talent, Pi Ja Ma repousse l’hiver et sonne déjà comme le printemps pour nos platines. Et ça fait un bien fou !

Suivre Pi Ja Ma sur fb

autre artiste pop s’inspirant des 60’s ICI

Comments (3)

  • MARBLE ARCH Children of the slump - LITZIC partagez

    […] D’autres artistes pop ? Hand Habits , Pi Ja Ma […]

    Reply

  • VON SPAR L'innocence radieuse-single Extend the time - LITZIC

    […] Nous fait penser à Pi Ja Ma […]

    Reply

  • GIRL IN RED "chapter 2 " Bedroom pop et touchante naïveté - LITZIC

    […] Nous vous laissons savourer cette pop qui lentement infuse en nous pour en faire ressortir un peu de bonheur. Site officiel Girl in red Nous fait penser à Pi Ja Ma […]

    Reply

Ajoutez un commentaire