L’ÉCLAIR Polymood

Voilà un album qui porte bien son nom, Polymood. Poly comme plusieurs, mood comme humeur. Plusieurs humeurs donc. Ce qui est exactement le cas à l’écoute des 8 titres du LP de L’Éclair (beyond beyond is beyond).

Avec ce groupe, nous nous laissons porter au gré des envies des membres du combo, toutes instrumentales, à la fois groovy, happy, sexy, disco (cherchez l’erreur). Bon, nous n’allons pas vous faire tout cet article sur ce ton mais il convient de noter que ce groupe est capable d’amener celui qui l’écoute dans un état de transe/danse complètement irrépressible.

La formule, pour ce faire, est simple : poser une basse monstrueusement efficace, expressive, pleine de pleins et de déliés, puis y greffer une batterie au diapason, des percus endiablées, quelques (enfin beaucoup) sonorités vintages de claviers/orgues, des guitares électriques, là aussi vintages, un peu de triangle par-ci par-là et le tour est parfaitement joué.

Nous retrouvons, au gré de Coke Mountain, de L’Arrivé au port de Lagos, de Disco Dino, de Sisi la fami (le clip est ICI)des sonorités qui nous sont étrangement familières. Un clavier typé Pink Floyd (période Dark side of the moon), une atmosphère générale évoquant le Air des débuts (Moon safari donc), une guitare nous propulsant du côté de l’Amérique centrale (celle du Santana de la grande époque, pour ne pas le nommer). Diablement pertinent donc, efficace quant au voyage que le groupe Suisse nous propose, c’est à dire un trip dans l’afro disco et dans le Swiss groove.

Mais là où L’Éclair est fascinant (nous ne trouvons pas d’autre mot) c’est dans sa façon d’avoir ingurgité l’histoire de la musique et de la ressortir avec ce respect étonnant, à la fois proche des origines et terriblement actuel dans ses orchestrations et sa production  (très analogique, pour notre plus grand bonheur). Nous n’avons pas là affaire à un simple copié collé des années 70, mais à une réinterprétation pleine de tact, de savoir-faire, de rythmiques syncopées et de bonne humeur.

Il convient de ne pas bouder le plaisir procuré par ce Polymood de toute beauté, équilibré et dansant à souhait.

Quand un groupe nous replonge dans l’histoire ainsi, il est indéniable qu’il doit en faire partie. Nous espérons que cela sera le cas de L’Éclair !

2 pensées sur “L’ÉCLAIR Polymood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.