ALTIN GÜN On

Parfois, un groupe sort un disque qui tout de suite nous paraît familier, combien même ses influences nous semblent éloignées. Parfois, certains disques se risquent à jouer la fusion, le métissage, entre deux musiques qui, à priori, ne semblent pas forcément compatibles. Parfois, il arrive que nous soyons charmés par un groupe qui réussit ces audacieux mélanges et cette familiarité étrangère, et c’est tant mieux.

Pour preuve, nous détenons entre nos mains ce On, d’Altin Gün. Si ce nom de groupe vous paraît un tantinet exotique, il n’y a pas d’autres explications que celle-ci : il l’est. Car Altin Gün est un groupe Turco néerlandais, rien que ça, et cela se ressent plus que fortement dans leur musique, mélange insouciant de musiques traditionnelles et folkloriques turques arrangées à la sauce rock période seventies.

Il faut le dire sans attendre, la mayonnaise prend de la plus belle des façons possibles. Si les textes sont plus que fortement inspirées par le barde turc, sorte de Bob Dylan local, Neşet Ertaş (les textes sont signés de sa main), le groupe les transpose dans le XXIé siècle de la plus belle des façons.

Cette musique reprend, avec une certaine nostalgie, ce qui faisait le sel de la musique des années 70, avec orgues et tout le toutim, tout en y apportant un vent de fraîcheur totalement nouveau siècle. En surfant sur ses sonorités anciennes, en y incorporant bien évidemment le saz (instrument traditionnel turque) comme les Beatles en leur temps le sitar de Ravi Shankar, et des instruments plus anglo saxo, le groupe réussit le mélange entre modernité et tradition, pour un résultat assez étincelant.

Parce que, mine de rien, Altin Gün réveille en nous une sorte de souvenir collectif, ou un fantasme auditif sur ce qu’est la musique turque, peut-être bien grâce à de vieux films turcs improbables diffusés au bout de la nuit sur Arte. Dansante, enivrante, elle nous procure une sorte de joie indicible et un sentiment très positif, entre respect et positive attitude. Nous sentons un groupe totalement en phase avec le monde d’aujourd’hui, sans pour autant, bien au contraire, renier celui d’hier.

Le résultat est un disque pétillant, finalement assez léger (malgré les thèmes plutôt sérieux d’On qui évoquent pêle-mêle l’amour, la vie, le destin, la mort), rock’n’roll (avec ces basses comme autant de pulsations démoniaquement géniales, de ces orgues psychédéliques à souhait) et surtout très malin. Et le chant en turc, contrairement à des préjugés débiles, n’est absolument pas un obstacle tant la musique qui le porte semble taillée pour lui !

Altin Gün signifie « L’Âge d’or ». Celui de la diversité musicale de la scène turque des années 70. Il est présage de celui du groupe tant nous pensons qu’il pourrait rallier pas mal de monde à sa cause et à son son. Le groupe sera présent aux Vieilles Charrues le 20 juillet à 16h30, nous ne saurions trop vous ordonner de vous y rendre pour passer un putain d’excellent moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.