L'auteur du mois

BENJAMIN FOGEL, Extrait « Le silence selon Manon »

benjamin fogel extrait le silence selon manonMise en bouche.

Afin de vous faire pénétrer dans l’univers de l’auteur de Benjamin Fogel, celui-ci vous propose de découvrir les premières lignes de son nouveau roman (il sort le 07/04, aux éditions Rivages) Le silence selon Manon. Nous ne vous dévoilons pas tout de suite de quoi traite ce nouveau roman de notre auteur du mois tout de suite (nous reviendrons dessus ce jeudi), nous pouvons juste vous dire qu’il y est question de réseaux sociaux, de masculiniste, de « pouvoir » également.

Le roman est saisissant, nous place dans un état de totale perplexité (pas quant à l’écriture de Benjamin Fogel qui y est au cordeau). Pour tout dire, cette histoire nous laisse avec une boule loger au creux de l’estomac et des questions plein la tête. Mais chut ! On vous en reparle très très vite ! En attend, voici les 2000 signes de ce nouvel ouvrage.

Extrait “Le silence selon Manon”.

Juliette Gosset, étudiante en école de commerce, tenait un blog cinéphile où elle aimait épingler la manière dont les réalisateurs traitaient leurs figures féminines. Le 14 novembre 2024, elle a reçu simultanément près de 200 notifications sur les réseaux sociaux, la traitant de mocheté déliquescente, de lesbienne crasseuse, brocardant sa chatte malpropre et ses réflexions geignardes. Elle n’a pas compris ce qu’il se passait. En tapant son nom dans Google, elle a découvert que KenKillER, un type qu’elle ne connaissait ni d’Ève ni d’Adam, venait de la jeter en pâture à une horde de loups, sur un forum masculiniste. Sébastien Mille imagine parfaitement sa stupeur – Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? –, et sa relecture frénétique de tous ses derniers messages, tous ses derniers posts, pour comprendre lequel avait fait d’elle l’ennemie de toute une communauté.

Juliette Gosset s’est rebellée. Elle a montré les crocs, défendu ses positions. En réponse, elle a reçu des photos de femmes mutilées ou décapitées. Un mois durant, les insultes ont perduré. Épuisée par la lecture quotidienne de ces immondices, elle les a supplié d’arrêter. « On arrêtera quand tu seras morte », a répondu l’un d’eux. Quand elle a menacé de porter plainte, KenKillER s’est fendu d’une déclaration publique à son égard : « Si tu n’as pas les épaules assez larges, dégage des réseaux. » Témoin silencieux des attaques, Sébastien Mille a fait autant de copies d’écran que nécessaire.

La première semaine de janvier 2025, Juliette Gosset a reçu un message privé d’un dénommé RedFrog : « Si tu admets être une pétasse misérable et que les incels te sont intellectuellement supérieurs, alors on te foutra la paix. » Elle a partagé le message sur son fil, complété de la mention : « Plutôt crever. » La riposte n’a pas tardé : « Tes vœux seront bientôt exaucés. » Des internautes prenaient la défense la jeune femme. Mais ils étaient inoffensifs, désarmés et en minorité face aux nombres de comptes adverses, dont on ne savait s’il s’agissait de véritables humains ou de robots programmés pour accroître le volume de tweets fielleux.

Plus d’informations

Relire le portrait subjectif de Benjamin Fogel

Visiter Playlist society (dont Benjamin Fogel est le co-fondateur)

Retrouver Litzic sur FB, instagram, twitter

soutenir litzic

Ajoutez un commentaire