ANNE-CLAIRE RALLO, Récits d’ici et d’ailleurs.

anne claire rallo récits d'ici et d'ailleursRecueil de 5 nouvelles (Anesthetize)

C’est un petit livre, d’une presque soixantaine de pages, qui nous transporte, en 5 textes, dans un univers où la conscience est malmenée. Récits d’ici et d’ailleurs n’est pas un recueil sur des voyages, ou pas dans l’idée géographique de ceux-ci, plus dans leur dimension introspective. Les mondes qui nous sont dévoilés par Anne-Claire Rallo sont surprenants, saisissants, dégagent une lueur parfois, souvent, inquiétante, car nous plaçant face à l’incompréhension de ce qui se trame. Les chutes des textes ont ceci de merveilleux qu’ils nous délivrent des réponses nettes, même si celles-ci nous placent bien souvent face à nos propres démons.

Nous n’allons pas vous dire de quoi parlent ces nouvelles. Parce que vous délivrer une partie de leur histoire serait comme vous pervertir, comme salir votre innocence. Or, il faut être pur en entamant ces récits d’ici et d’ailleurs. Sans cette pureté, vous ne pourriez ressentir pleinement la puissance de la plume. Celle-ci se traduit par l’élaboration, à base de descriptions précises, d’univers déroutants, de façon générale hors du temps. Ne pas leur donner de couleur, de référentiels précis (sauf pour l’une des nouvelles), nous replonge face à des temps que seul notre imaginaire personnel peut situer.

Mort et âme.

La seule indication que nous pouvons vous donner, c’est celle de la mort qui peuple ces écrits. Ce thème tabou dans la société qui est la nôtre est ici auréolé de vie. Cette vie qui pourtant conduit vers la fin inéluctable de toute entité douée de conscience. D’ailleurs cette conscience, ou âme, même si le terme peut sembler un peu fort, n’est pas clairement identifiée comme telle. Certes, elle habite des corps, dont nous lisons les questionnements, mais elle englobe également une plus vaste notion, en préférant se situer, en quelque sorte, en périphérie des nouvelles.

Un peu comme si le hors-cadre déployait des ramifications complexes, parfois labyrinthique, parfois d’une simplicité confondante, qui nous rattache à tout moment de notre existence, à tout événement présent ou passé ayant conduit au moment présent, celui que nous vivons aujourd’hui ou que nous vivrons demain. Autrement dit, Récits d’ici et d’ailleurs n’est pas daté et ça lui permet de toucher à ce que nous renfermons de plus profondément ancré en nous, c’est-à-dire notre humanité.

Celle-ci est malmenée, dans la vraie vie. Le parfum de vérité qui dispense ses effluves à la lecture du recueil ne peut que s’immiscer en nous, comme une pensée un peu malsaine, un peu nocive, qui en viendrait à nous obséder, à tenter de lire entre les lignes ce qui est pourtant noté noir sur blanc. Devons-nous décortiquer plus que ce que le couple œil-cerveau décrypte, mettre un décor familier pour que les textes nous parlent plus ? Absolument pas, car c’est presque nos pensées qu’Anne-Claire Rallo a posé sur le papier.

Une beauté.

Il n’y a pas de prétention, ni d’intellectualisation à outrance. Les mots utilisés sont simples pour décrire des choses qui ne le sont absolument pas, ce qui rend le propos précis, compréhensible de tous. Sens de la vie, banalité des préjugés, maladie, nous y lisons en creux les maux de ceux qui ressentent. Mais tout est dit de façon contenue, avec peu d’emphase, presque avec précaution, comme de peur que les mots nous sautent au visage, nous heurtent, nous fassent saigner.

Tout est posé dans un rythme, dans un (dernier)souffle, dans une ultime bouffée de compréhension. Et ce recueil nous ramène à cette simple conclusion de ce qu’est l’être « humain », au fond de lui, à savoir un être sensible, capable du pire et du meilleur, ce qui le conduit, bien souvent, à sa propre perte (ou à son pardon).

En 5 nouvelles, Anne-Claire Rallo nous offre plus que des histoires, elle nous offre un regard sur le monde dans sa globalité, et sur ses habitants, ainsi qu’une réflexion presque métaphysique sur la vie. Poignant, fort, émouvant.

soutenir litzic

Nous retrouver sur FB, instagram, twitter

Un autre recueil de nouvelles, Perpète de Thierry Girandon

Comments (1)

Ajoutez un commentaire