UN MOIS UN LABEL : MATADOR

matador

Matador Records est un label indépendant américain, lancé par Chris Lombardi dans son appartement newyorkais en 1989. L’année suivante, il est rejoint par l’ancien manager de Homestead Records, Gerard Cosloy ; leur collaboration se poursuit jusqu’à ce jour. 

Avec une histoire de près de 35 ans, il est difficile de lister tous les groupes ayant été repéré par le Matador. On peut en citer quelques un, mais avec 3 décennies, il convient de ne pas être exhaustif et d’orienter le puriste vers le site officiel du label :

https://www.matadorrecords.com/

Histoire tout de même de faire de l’archéologie musicale, on peut citer les groupes dinosaures que sont : Teenage Fanclub A Catholic Education (1990) Pavement Slanted & Enchanted (1992)Yo La Tengo Painful (1993),R.L. Burnside A Ass Pocket of Whiskey (1996),The Jon Spencer Blues Explosion Now I Got Worry (1996),Spoon Telephono (1996) Belle & Sebastian If You’re Feeling Sinister (1998),The New Pornographers Mass Romantic (2000) Arab Strap The Red Thread (2001) Interpol Turn on the Bright Lights (2002) Guided By Voices The Best of Guided By Voices: Human Amusement at Hourly Rates (2003) Dizzee Rascal Boy in da Corner (2004),Cat Power The Greatest (2006),Fucked Up The Chemistry of Common Life (2008) et Sonic Youth The Eternal (2009). Queens of the stone Age (2013). Gang of Four.

Cette liste à la Prévert n’a pas vraiment d’intérêt, si ce n’est de situer le label et d’évoquer le fait que certains groupes sont encore actifs 3 décennies plus tard. La preuve qu’El Matador ne met pas à mort son animal fétiche. Il ne s’agit pas là de « vaches à lait » mais parlons plutôt de vaches sacrées, tant l’histoire de Chris Lombardi et de Gérard Cosloy témoigne d’une vie au service de la musique.

Etat d’esprit.

Dans une ancienne interview que Chris a donné au journal Loud and Quiet en 2014 on peut souligner l’état d’esprit qui régnait et les réponses prudentes du manager qui, à l’époque, ne jubilait pas devant les très bonnes ventes du 6ème album des Queens of the Stone Age mais souhaitaient conserver un label au secret de fabrication artisanale.

« Bien sûr, c’est un exploit incroyable d’atteindre la place numéro un, mais en même temps, vous ne pouvez que descendre ». (retrouvez l’interview à ce lien https://www.loudandquiet.com/interview/chris-lombardi/).

20 ans plus tard, on peut toujours souligner le dynamisme du label et relever parmi les sorties du moment, des anciens toujours présents, comme de très jeunes artistes reprenant fièrement et avec talent la relève de leurs ainés.

Matador

Les dernières sorties de 2023 sur le label qui enchantent les oreilles :

Yo La Tengo : This Stupid World ( 10/02/2023)

Avant la sortie de de nouvel album, « This Stupid World », Yo La Tengo avait sorti le premier extrait « Sinatra Drive Breakdown » faisant référence au boulevard du front de mer de la ville d’Hoboken dans le New Jersey.
Le groupe a commencé depuis une tournée aux États-Unis, suivie de concerts au Royaume-Uni et en Europe en avril et mai, avec de nombreuses dates à guichets fermés.

Tout à la fois héros très discret du rock américain et légendes de l’indie, Yo La Tengo est de retour avec « This Stupid World » leur 16e album en 40 ans de carrière. Moins tapageur que ses cousins de Sonic Youth, plus radicaux que ne pourrait le laisser penser l’air débonnaire du groupe du New Jersey, Yo La Tengo existe ainsi dans le monde du rock américain comme une étoile isolée qui ne suit aucune des règles de carrière.

L’emblématique trio indie défie le temps et se singularise par une écriture littéraire au service d’un rock distingué et raffiné, plein de délicatesse, tout à la fois brut, noisy ou pop, lo-fi et expérimental, sans jamais se départir d’un sens de la mélodie affuté et des refrains incroyables.

Si la production discographique se montre généreuse, leurs concerts en France se font très rares, et seuls 2 dates sont inscrites à leur agenda français, avec La Cigale à Paris et la Rock School Barbey à Bordeaux.

https://ylt.ffm.to/thisstupidworld
https://youtu.be/98PW8t04l6U
https://www.youtube.com/watch?v=7J9fV29AuOQ

Belle And Sebastian : « Late Developers” (13/01/2023)

L’album de Belle and Sebastian a ‘Late Developers’, est sorti le vendredi 13 janvier 2023. Le premier single « I Don’t Know What You See In Me », ‘est leur première co-écriture, avec le jeune compositeur écossais pop Wuh Oh (Peter Ferguson).

Le chanteur Stuart Murdoch déclare : « J’ai traversé l’Écosse à vélo l’été dernier, écoutant un mix de cette chanson. Elle a été écrite et produite pour nous par notre ami Pete ‘Wuh Oh’ Ferguson. En l’écoutant, je me suis senti chanceux d’être la première personne à chanter cette chanson. J’ai laissé ma voix s’envoler et s’envoler d’une manière qu’elle n’avait peut-être jamais vue auparavant. Et alors que je continuais à travers des champs d’or et de vert, je me suis permis d’oublier que c’était Belle et Sébastien, et prétendre que c’était le dernier hit sur une station de radio au hasard. Toute musique est évasion, et peut-être avons-nous réussi à nous échapper un peu plus loin que d’habitude avec ce morceau inattendu. Merci Pete ! »

Sortit quelques mois seulement après l’album « A Bit of Previous », « Late Developers » apparaît comme le cousin ensoleillé de son prédécesseur.

HORSEGIRL : « Versions of Modern performance” (03/06/2022)

Le trio de Chicago Horsegirl – Nora Cheng (guitare, chant), Penelope Lowenstein (guitare, chant) et Gigi Reece (batterie) a sorti son premier album, « Versions of Modern Performance’, le 3 juin 2022. A travers la vidéo du titre « Dirtbag Transformation (Still Dirty) », on mesure le travail complet du groupe qui ne se contente pas de faire d’excellents morceaux de musique garage pop mais développe aussi un « art visuel DIY » assumé.

https://www.youtube.com/watch?v=TprPGEsR1KM

Le groupe explique : « Nous avons tous les trois filmé la vidéo ‘Dirtbag Transformation (Still Dirty)’ pendant une journée à l’école primaire de Penelope. La vidéo donne un petit aperçu de notre scène jeunesse de Chicago – elle comprend des membres de groupes comme Lifeguard, Friko, Dwaal Troupe et Post Office Winter, tous regroupés en groupes excentriques avec des gadgets étranges. Nous passons toujours le meilleur moment à faire nos vidéos avec nos amis dans des espaces auxquels nous nous sentons connectés.

Tous nos amis se sont présentés avec divers assortiments de vêtements et d’accessoires, comme des cuillères en bois, une collection de chemises de bowling et un accordéon. Nous voulions exploiter l’étrangeté de tout ce qui nous était apporté et nous voulions mettre en valeur toutes les personnes et tous les groupes qui comptent tant pour nous. »

https://matadorrecords.com/matablog/category/horsegirl
https://www.youtube.com/watch?v=YKgg1b36CLc
https://www.youtube.com/watch?v=TprPGEsR1KM&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=F3R8IsUtcOc&feature=youtu.be

Water From Your Eyes Extrait “Barley” de l’album “Everyone’s Crushed” (sortie prévue le 26 mai prochain)

« La vie est horriblement sombre en ce moment. Et pourtant, ce n’est pas désagréable ».
C’est le sentiment qui anime Water From Your Eyes sur leur nouvel album, et le premier pour Matador, « Everyone’s Crushed », qui sortira le 26 mai. Suite à la percée du duo électro pop de Brooklyn en 2021, avec l’album « Structure », Rachel Brown et Nate Amos, utilisent des rythmes palpitants et des paroles absurdes et impassibles pour transmettre des histoires de malaise personnel et sociétal. Une musique pop expérimentale jolie et violente, brute et indélébile.

https://www.youtube.com/watch?v=8tdPKlYTWn4

https://waterfromyoureyes.bandcamp.com/album/everyones-crushed

LIFEGARD ‘Crowd Can Talk’ (2022)

Matador Records a annoncé avec fierté que le trio de Chicago Lifeguard a signé sur le label en Février dernier
Formé en 2019, Lifeguard est composé d’Asher Case (basse, chant), Isaac Lowenstein (batterie, percussions) et Kai Slater (guitare, chant). Le trio est jeune puisqu’ils se sont rencontrés au collège mais ont déjà trouvé une place au premier plan d’une importante communauté musicale émergente dans leur ville natale.
Ils sont aussi prolifiques. En seulement trois ans, le trio a sorti un long métrage, deux EP et deux singles de 7 pouces – seuls et également via les labels Chunklet Industries et Born Yesterday. Le groupe affinane so équilibre entre mélodie et bruit, rythme et calme. Vous pouvez écouter leur EP le plus récent, ‘Crowd Can Talk’ (2022) ici.

https://lifeguardband100.bandcamp.com/album/crowd-can-talk
https://www.youtube.com/watch?v=ZS24gUj0vdc

Algiers Shook (23/02/2023)

Ce vendredi 24 février est sorti Shook, le nouvel album d’Algiers.
Le groupe se partage entre États-Unis et Royaume-Uni. C’est sur leur terres natales sudistes d’Atlanta que la bande de Franklin James Fisher a finalement écrit ce 4ème album. Algiers entouré de nombreux musiciens, habituellement indépendants produit 17 chansons au son lourd, ou le désespoir croise l’euphorie entre hip-hop,punk énervé et jazz spirituel proche du gospel.

https://algierstheband.bandcamp.com/album/shook

Fabrice et l’Oreille Classée

Depuis mon adolescence j’écoute de la musique. Mes gouts ont évolué au gré de mon acné mais se sont très rapidement orientés vers un Rock plutôt sombre, au premier abord, mais toujours lumineux une fois qu’on a parcouru le chemin de la mélodie. Des CURE aux SMITHS en passant par NEW ORDER, cela vous donne un indice sur mon âge et de mon terrain de jeu de prédilection. Derrière cette coquetterie, se cache une vraie passion.
Depuis toujours : j’ai l’oreille curieuse et tendance à classer les choses. Un TOC ? Non ! une exigence vis-à-vis d’un art majeur et ce d’autant quand il s’exprime en Live.
Fabrice et l’oreille classée est une page musicale que j’ai créé il y a 2 ans. A travers mes chroniques je cherche à faire connaître à un maximum de personnes cette musique, qui me remplit l’esprit et me fortifie le cœur. Je ne suis pas nostalgique d’un passé révolu mais tourné vers le moment présent, avec un œil dans le rétroviseur de temps en temps, tout de même.

Le live est un moment intemporel, il révèle (ou pas) l’artiste.

Je vis l’expérience de la scène généralement après une écoute approfondie des albums du groupe. Maîtriser son sujet, en restant d’abord dans le contrôle et se laisser ensuite balayer par l’émotion individuelle puis collective. De vrais moments de communion que j’aime ressentir et retranscrire en toute humilité dans les live report. Une petite histoire, à l’écoute des spectateurs et au service de la musique. Sérieux le garçon !
Concentré, certes, mais toujours disponible pour parler musique autour d’une bonne bière entre 2 concerts.

Rejoindre la page Facebook de Fabrice et L’Oreille Classée
Lire un autre live report de Fabrice : Laura Wild, au Barbe

 

soutenir litzic

Pour faire en sorte que litzic reste gratuit et puisse continuer à soutenir la culture

Nous retrouver sur FB, instagram, twitter

Ajoutez un commentaire