MARIANNE DESROZIERS Trouville, côte Normande (première partie)

A Marguerite Duras Trouville, côte Normande. L'humidité colle à la peau. Les premiers frimas s'imposent. Le vent s'insinue sous les vêtements. Le soleil a du mal à percer derrière les nuages moutonneux. C'est la fin de l'été, presque le début de l'automne. Ca sent les embruns. On entend les cris...

MARIANNE DESROZIERS Le portrait

Portrait de Marianne Desroziers Confondre une auteure avec ses écrits est chose aisée. Nous fantasmons, à travers les mots employés, à travers les thèmes développés, une personnalité forcément à leur image mais cela, bien évidemment, est un leurre, car il ne faut pas confondre l'auteure avec son œuvre. Pourtant, l'homogénéité...

FABRICE DÉCAMPS Le mot de la fin

Formuler le mot de la fin ? Opter pour le terme idoine d’un genre de terminus des plus insolites, qui demeure toujours à distance, s’éloigne à mesure que le scribouillard s’approche, bardé de ses brouillons ? Après ce mot, rien qu’un point qui n’irait plus jamais à la ligne ? Diable, mais c’est...

FABRICE DÉCAMPS Quel homme serez-vous ce soir?

Quel homme serez-vous ce soir de Fabrice Décamps (éditions inspire) Imaginez une émission tellement racoleuse que vous n'auriez jamais osé y penser. Imaginez que vous la regardiez chez vous parce que parler avec votre conjoint n'a plus aucun sens pour vous. Imaginez enfin que tout cela soit réel et que...

FABRICE DÉCAMPS On dit que ça en laisse (partie deux/fin)

Vous pouvez (re)découvrir la partie 1 ICI) Deuxième partie On dit que ça en laisse de Fabrice Décamps Embrasser les vues du père, se préparer à prendre sa suite à la tête de « Chez Rastro », quand le moment serait venu ? Diriger, coordonner, décider, passer sa vie sur la route, dans...

FABRICE DÉCAMPS On dit que ça en laisse (partie 1)

Les cris d’un bébé dans la nuit. La mère soupira, remua, alla pour se lever. « Laisse-le ! grommela le père. — Mais, Bastien, tu l’entends ? » Les cris redoublaient dans la chambre voisine. Le tout petit Pierre plongé dans une nuit plus épaisse. « Ça oui, je l’entends, recouche-toi ! Il ne doit pas...

FABRICE DÉCAMPS L’interview

Interview de Fabrice Décamps, auteur du mois sur Litzic. Litzic : Quel est ton premier souvenir de lecture ? Fabrice Décamps : Je dois avoir neuf ans, je suis en vacances à la campagne chez des amis de mes parents et, plusieurs soirs de suite, je tarde à éteindre ma...

LITZIC RECHERCHE SES AUTEUR.E.S DU MOIS

Bonjour à tous ! Litzic recherche ses auteur.e.s du mois pour l'année 2019 ! Le principe est simple : vous êtes auteur.e, vous cherchez une visibilité, rien de plus simple. Nous vous proposons d'être, un mois durant, l'auteur mis en avant sur notre site. Pour vous mettre en lumière, il vous suffit juste...

FABRICE DÉCAMPS La surenchère

Chronique de La surenchère, nouvelle de Fabrice Décamps Que se passe-t-il quand vous passez toujours au second plan, toujours derrière ce frère à qui tout réussit ? Comment réagiriez-vous si, homme ou femme de bonne, très bonne famille, malgré vos qualités vous vous sentiez sans cesse dans l'ombre, à la traîne,...

FABRICE DÉCAMPS Joueur de flûte aux portes de l’aube (deuxième partie – fin)

Suite et fin du texte Joueur de flûte aux portes de l'aube de Fabrice Décamps Retrouvez la première partie ICI. A mon réveil, une jeune femme brune était là, au chevet de mon lit d’hôpital. Par réflexe, je voulus me redresser, mais elle s’approcha très vite et me dit de...