UTO Black

capture d’écran youtube

Tout notre être frissonne à l’écoute de Black de UTO. Parce qu’il se passe quelque chose de paranormal dès le début de l’écoute de ce titre du duo. Nous ne saurions dire quoi exactement, comme une atmosphère magnétique qui prendrait le pouvoir sur notre centre névralgique, sur le siège de nos émotions.

Ça commence comme de la pop, légèrement nuancée de propos électro. La sauce prend, une âme se distingue, légèrement flippante si l’on en croit le clip (évoquant certains films d’horreur) et le sens profond la musique tel que l’explique le groupe : « Black est un morceau reprenant un poème extrait de Crow: From the Life and Songs of the Crow (1970),  le chef-d’œuvre du poète anglais Ted Hughes. Black est le single sombre de notre second EP* à venir «The Night’s due » (le dû de la nuit). Il raconte une nuit totale, avec cet étrange texte qui serait la bribe d’un cauchemar de Dieu au 7e jour de la création . »

Il ne fait aucun doute que ce groupe possède une aura qui le place d’emblée sur la liste des très bonnes surprises à venir en ce début d’année. Et quand à la fin surgit un sax free, nous pensons à Bowie. Et quand on pense à Bowie, ça ne peut être qu’un signe, vous ne croyez pas

*The night due paraîtra le 8 mars chez Pain Surprises. En concert au Point Éphémère le 04 avril.

Une pensée sur “UTO Black

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.