THE RACONTEURS Sunday driver/Now that you’re gone

the raconteurs sunday driver help us strangerThe raconteurs, nouvel album Help us stranger le 21 juin

2 titres, 2 vidéos

On ne va pas se raconter d’histoire, le groupe ne révolutionne rien. Mais parce que Jack White en fait parti, il a droit à une notoriété mondiale qui, si elle n’est pas franchement déméritée, n’est pas non plus totalement méritée. The Raconteurs sort bientôt un nouvel album (le 21 juin) mais deux vidéos sont déjà disponibles pour en faire la promo.

C’est surtout la première des deux qui nous donne envie d’en parler. Parce qu’elle est bien faite, parce qu’elle en jette quoi. Elle joue sur un dynamisme forcené (en décalage avec la musique qui n’est pas non plus hyper rythmée, enfin pas au point du montage de la vidéo quoi).

La seconde vidéo n’est pas mal non plus, assez originale, notamment ses vues au travers de miroirs judicieusement placés. Plus dans l’esprit de la musique qui est jouée, elle propose sur un noir et blanc sobre et expressif.

Oui mais…

Question musique, c’est du rock, disons classique rock, ou la guitare de Jack White fait des étincelles avec son jeu si caractéristique et inimitable. Nous retrouvons le même Jack White au micro sur Sunday Driver (conducteur du dimanche vous l’aurez aisément traduit) tandis qu’il laisse la place à Brendan Benson sur Now that you’re gone pour un résultat pas dégueulasse.

En fait, ce qui peut nous irriter, c’est que Jack White, quand il joue avec d’autres groupes (et non sous son nom) a tendance à se la jouer Sunday Driver justement. Un peu facile quoi. Sans prise de risques, pépère quoi, et, si avec les Dead Weather il y a un certain répondant (merci Alison Mosshart), avec les Raconteurs, ça ronronne quand même méchamment.

Vous n’êtes pas d’accord ? Non ? Exprimez-vous alors !

The Raconteurs site officiel

Découvrez aussi Namdose

2 pensées sur “THE RACONTEURS Sunday driver/Now that you’re gone

  • 15 avril 2019 à 18 h 41 min
    Permalink

    Ben moi j’ai souvent du mal avec l’univers de Jack White, et là j’adore ce titre, Now That you’re gone. Génial !

    Répondre
    • 15 avril 2019 à 21 h 13 min
      Permalink

      Sans doute parce que Jack White y est en retrait 😉
      Ce morceau est très old school et possède cependant un charme pas répugnant du tout !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.