En quelques mot #7. FOAMS, EDDY WOOGY, photo etc

Quelques brèves rien que pour vous

On revient sur des infos qu’il ne faut pas louper. Par manque de temps, nous irons à l’essentiel, en parlant d’artistes ou d’événements qu’il ne faut pas manquer. C’est parti pour ce En quelques mots #7.

quelques mots #7FOAMS (premier EP)

On aime beaucoup FOAMS, et on a souvent parlé de ces productions. On pourrait vous mettre les liens y conduisant (par exemple pour leur dernière vidéo), et vous évoquer que le groupe sort aujourd’hui son premier EP, Are you satisfied ?. Nous avions, sur les quatre titres, relayés deux d’entre eux. Sur la durée de l’ep, autant dire que la cohérence est de rigueur, avec une énergie croissante qui ne relâche jamais la pression.

Comme on dit que ce n’est pas la taille qui compte, on sera donc bref, mais ce message a une longueur inversement proportionnelle à l’amour que nous ressentons pour le groupe qu’on vous invite à découvrir d’urgence !

Eddy Woogy (album).

Nous ne nous attarderons pas longtemps sur Eddy Woogy, simplement parce que nous n’avons pas tous les codes. En effet, sa musique, sorte d’hybride entre hip-hop, chanson, pop, légère électro et un je-ne-sais-quoi reggae est relativement éloignée de nos goûts. Néanmoins, le chanteur possède de sérieux atouts, à commencer par une voix pas commune, puis par un flow très personnel, enfin par un art maitrisé des ambiances sonores. Pour ne rien gâcher à la fête, ses textes ne manquent pas de panache, de grâce, bref, ça vaut le coup. Car même si nous ne possédons pas tous les codes, et que d’autres en parleront sans doute mieux que nous, nous aimons beaucoup ce que ce musicien propose. Son album Tutti Quanti est sorti il y a peu.

PHOTO

On aime la photo aussi sur Litzic. On vous parle d’un festival qui se tiendra du 13 au 20 juin à Toulouse, le festival Rio loco, qui mêle donc photographies, musique et conférences/débats. Ici, les femmes sont mises à l’honneur, et l’Afrique toute autant. En effet, les six photographes africaines programmées lors de cette édition posent « un regard interrogatif et revendicatif sur les questions de l’identité et de la place de la femme dans les sociétés africaines, ses diasporas et ses multiples représentations ».

Le fil rouge de cette exposition est celui d’un message d’émancipation et/ou de progrès vers l’égalité des sexes, en Afrique ou ailleurs. Les six photographes programmées sont Fatoumata Diabaté, Amsatou Diallo (Mali), Rahima Gambo et Adeola Olagunju (Nigéria), Godelive Kabena Kasangati (RDC) et Adama Delphine Fawundu (Sierra Leone).

Et puis de la musique, plein, de toute l’Afrique avec des noms que nous connaissons et apprécions, comme Jupiter & Okwess par exemple. À découvrir donc, même si des restrictions sanitaires sont en vigueur.

Plus d’infos sur la page fb du festival

NOUVEL ALBUM KING GIZZARD

King gizzard and the lizard wizard sort aujourd’hui son nouvel album (le troisième cette année, le 250é en 3 ans, non on déconne). Il s’appelle Butterfly 3000 et comme on aime ce groupe plus vraiment émergent, on vous poque ici cette petite info ! Avec leur dernier morceau pour vous faire une idée (et c’est très surprenant pour qui connait le groupe!)

RDV.

Nous vous avions chroniqué Sea sex and dark de Jade Raleza il n’y a pas si longtemps. L’alter ego de cet auteur, Jean Azarel, sera présent au festival des voix vives de Sètes, festival dédié à la poésie, qui se tiendra du 23 au 31 juillet. Une occasion de rencontrer cet auteur poète, accompagné sur 3 lectures par Herold Yvard, musicien, en chair et en os.

Retrouver Litzic sur FB, instagram, twitter

soutenir litzic

Ajoutez un commentaire