[ Annulations ] Le COVID 19 sévit un peu partout.

covid 19De nombreux festivals, spectacles, salons, expositions sont annulés un peu partout sur le territoire.

Personne n’a pu passer outre les directives données par M. Macron jeudi 12 au soir et M. Philippe ce midi pour tenter de minimiser l’impact du Covid 19. Les écoles sont fermées jusqu’à nouvel ordre et tous les rassemblements de plus de 100 personnes sont proscrits. Nous venons d’apprendre que Bonjour Minuit suspend de fait toutes ses actualités et que le festival banlieues bleues, en région parisienne, stoppe l’ensemble de ses activités dès à présent.

Si certains s’inquiètent des remboursements de leurs billets, le secteur culturel, dernière roue de chariot du gouvernement, risque de pâtir de ces décisions radicales. S’il faut endiguer l’épidémie (re-catégorisée en pandémie par l’OMS) à tout prix, il est important de comprendre tout ce qui risque d’en découler.

Les artistes, comptant sur la scène comme moyen de revenu (à part quelques gros vendeurs, la vente de disques ne leur permet plus de vivre de leur art) et pour promouvoir leurs albums, vont se trouver amputés d’une partie de leurs gains. Les professionnels du secteur, tout comme les techniciens (et tout ceci inclut les intermittents du spectacle), vont eux aussi se retrouver dans des situations plus que précaires.

Le monde littéraire.

Les salons du livre, comme celui de Paris qui devait se tenir du 20 au 23 mars, sont également annulés. Les milieux fragiles, comme les personnes fragiles, sont ceux qui risquent le plus de ne pas se relever. Les petites maisons d’éditions, dont les salons permettent une exposition plus ou moins importante et médiatique, risquent de subir elles aussi une profonde crise. Nous espérons et souhaitons néanmoins que tout cela ne les affecte pas si profondément et que de beaux jours attendent tous les artisans des secteurs culturels.

Pour le moment, les gros festivals temporisent, le délai avant le début des festivités leur laissant un infime espoir que tout rentre dans l’ordre rapidement. On croise les doigts pour ceux qui, comme Art Rock, ouvrent la saison. Une année sans concerts, sans rendez-vous culturel, c’est du fromage sans vin. Ça passe mais ça manque de corps… Mais restons optimistes malgré tout. Nous, nous ne fermons pas et continuerons de vous informer des sorties littéraires et musicales pour que le mouvement se perpétue. Pour le reste, wait and see…

Communiqué Banlieues bleues :

« Suite à la propagation du Coronavirus, les concerts à venir du 37ème Festival Banlieues Bleues sont annulés dès aujourd’hui vendredi 13 mars, ce soir inclus. Banlieues Bleues entre en discussion avec l’ensemble de ses partenaires, des villes du festival et des artistes, pour envisager les éventuels reports de certains concerts, projets et ateliers. Le festival s’arrête, avec une pensée toute particulière pour les jeunes participants des créations collaboratives et des actions musicales et pour les artistes, techniciens et intermittents du spectacle, en espérant pouvoir vous donner de nouveaux rendez-vous au plus tôt.
Pour le remboursement des billets déjà achetés, nous vous tiendrons au courant des modalités à suivre au plus vite.
Merci de votre compréhension, et prenez soin de vous. »

Retrouvez ce communiqué de presse ICI

Communiqué Bonjour Minuit :

“Suite aux recommandations publiques pour lutter contre la propagation du Covid-19 et conformément à l’interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes, Bonjour Minuit décide de suspendre l’accueil de tous les publics dès à présent et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Nous respectons les recommandations énoncées par le Président de la République hier soir et l’interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes annoncée par le Premier Ministre ce midi, et nous souhaitons nous associer à l’effort collectif demandé par les autorités afin de limiter la propagation du Covid-19 et de protéger les personnes les plus vulnérables.

Cette décision reste difficile pour Bonjour Minuit car nous souhaitons avant tout que notre équipement soit un lieu de vie et de fête pour notre territoire. Evidemment, notre priorité reste la santé et la sécurité des personnes ; toutefois nous sommes aussi inquiets pour l’avenir de notre secteur, car nous connaissons la fragilité économique du spectacle vivant. Nous pensons tout particulièrement aux équipes techniques et artistiques avec qui nous travaillons en étroite collaboration, dont l’intermittence sera d’autant plus fragilisée par cette interruption. Toute l’équipe de Bonjour Minuit apporte son soutien aux artistes, personnels techniques et administratifs, prestataires et partenaires de la filière…”

Plus d’infos ICI

Ajoutez un commentaire