RITUALS, EP 5 titres au romantisme puissant

polar moon ep rituals
crédits photo Nathalie Sicard

PØLAR MOON EP 4 titres Rituals (sortie le 17/05 chez The Orchard/sony music)

Nous avions parlé d’eux lors de la sortie de la vidéo de leur single Facing The wall (à revoir en bas de page). Ils nous avaient fait forte impression (et c’est un euphémisme). Nous retrouvons donc Pølar Moon avec la sortie de leur EP Rituals, un 5 titres magnétique.

Pop

L’EP s’ouvre sur le fameux Facing the wall, morceau très prenant, puisant dans ses basses une noirceur mélancolique qui nous met directement sous tension. Porté par la voix douce de Julie Trouvé, l’effet paradoxale chaleur/noirceur nous retourne la tête. Cet état de fait perdure un long moment et, si dans un premier temps nous pensons que les titres suivants pâtiront de cette première (très forte) impression, il n’en est heureusement rien.

Love is not enough, qui arrive juste après, possède en effet la même aura, avec cette basse abyssale et cette voix jouant le contrepoint, afin que l’équilibre se fasse. Mais Love is not enough propose un aspect plus ensoleillé avec l’apport de cuivres et, tout en restant très pop. Avec ce titre, le trio nous insuffle un soupçon d’air latino dans les veines.

Electro

Tout autour flotte un léger orage électro. Parfois minimale, parfois sous tension, il entoure les compositions comme pour les protéger, les amener à s’affranchir de la menace qui rôde. Celle-ci tend à s’extérioriser, à s’évacuer, par des bidouilles malignes. Appuyées par quelques notes de guitares et surtout par le biais de compositions ouvertes, les mélodies se frayent un passage direct vers le siège de nos émotions et font sauter nos repères. Pølar Moon se fiche du flacon tant qu’il y a l’ivresse. Et ivresse il y a…

Nous la ressentons à travers le métissage de la musique du trio, même s’il reste de prime abord assez ténu, nébuleux. Mais il est bel et bien présent, en filigrane. Electro-pop, il propage néanmoins un peu de world music dans ses ramifications (Love is not enough et ses airs latinos donc, Rituals avec ce petit côté funky porté par la basse). De la même façon, la folk n’est jamais très loin (l’entame de Moments le montre parfaitement). Cela nous procure donc des émotions contrastées, entre joie et mélancolie, mais toujours au travers du prisme d’un romantisme inspiré.

Partage

Rituals (l’EP) nous offre beaucoup tant son terreau émotionnel nous nourrit. La voix de Julie Trouvé n’y est pas pour rien, de même que les mélodies générales de l’EP. Celles-ci ne louchent jamais vers la facilité, des strates d’instrumentation se superposent comme pour faire ressortir, sans en avoir l’air, le fil conducteur du combo.

Rituals agit donc profondément sur nous. Si le groupe part dans pas mal de directions différentes, leur unité de son les guide tout droit vers leur destin musical. Nous ne savons pas encore qu’elle voie Pølar Moon choisira, mais le groupe possède d’ores et déjà tout ce qu’il faut pour nous émouvoir et entraîner, à sa suite, dans sa danse.

La suite s’annonce réjouissante.

Suivre Pølar Moon sur Fb

Vous aimerez aussi, enfin probablement, Flèche Love

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.