BOY AZOOGA Breakfast epiphany

Voilà un titre rafraîchissant par cette belle journée ensoleillée. Tout ici respire la pop dans ce qu’elle a de meilleur : mélodie accrocheuse et mélancolique, voix addictive, guitares folks, instrumentation faite de bric et de broc avec des sonorités de claviers vintages absolument adorables.

L’album de Boy Azooga est sorti au début du mois, il s’appelle (one) (two) (kung fu). Et renoue avec la grande tradition de la pop tendance psychédélique ? Nous retrouvons un peu dans ce titre ce qui faisait le sel du talent d’un certain Syd Barrett, à savoir trousser des comptines définitives au bon goût d’Angleterre. Un must surtout quand on sait que Davey Newington est gallois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.